Faire face au feu

Face au feu, les conduites à tenir

  • A l'approche du feu sur votre propriété, votre habitation en dur demeure votre meilleure protection à la condition expresse que ses abords soient correctement débroussaillés. Rappelez-vous que pour les sapeurs pompiers, la logique reste en cas d'incendie de forêt le confinement des personnes dans les habitations. Si vous décidez malgré tout de partir, faites le très tôt bien avant les premières fumées.
  • Juste avant l'arrivée des fumées et des flammes, vous devez arrosez les façades des bâtiments, puis rentrer les tuyaux d'arrosage et les bouteilles de gaz. Suffisamment tôt mettez-vous et vos proches à l'abri, en prenant soin de fermer toutes les ouvertures et systèmes de ventilation.

Donner l'alerte

Vous êtes témoin d'un départ de feu, d'une fumée suspecte ou d'une saute de feu qui menace ou pas votre propriété.

Téléphonez au 18 ou 112 pour les fixes et les mobiles pour prévenir rapidement du danger.

  • Soyez rapide pour alerter - N’oubliez pas qu’une détection rapide est un facteur clé pour l’extinction du sinistre.
  • Soyez précis pour localiser le feu – cela évite aux secours de perdre un temps précieux.
  • Soyez objectif pour renseigner vos interlocuteurs. Quelques précisions vous seront demandées :
    1. Donner votre identité et votre numéro de téléphone pour que les secours puissent vous rappeler si nécessaire.
    2. Situer le lieu de l’incendie (lieu-dit, nom du massif forestier, voie d’accès, commune…) et la cause éventuelle.
    3. Décrire la nature de ce qui brûle (forêt, garrigue ou autre…) et ce qui vous paraît menacé (maison, camping, massif forestier…).

Agissez vite ! face au feu : donner l'alerte Chaque minute compte. Souvenez-vous de ce vieil adage : pour stopper un incendie, il faut un verre d'eau la première seconde, un seau la première minute et… une tonne d'eau au-delà de 10 minutes ! Durant la première minute, essayez d'éteindre le feu naissant en y jetant de la terre, du sable ou de l'eau … Attention ! Battre le feu avec des branchages peut conduire à sa propagation.

Anticiper pour mieux maîtriser

La stratégie générale de lutte contre les feux repose en France sur la rapidité et l'efficacité de l'attaque des feux naissants et la mobilisation d’importants moyens de lutte terrestres et aériens. Elle s’appuie sur 4 objectifs principaux :

  • Empêcher les feux par la sensibilisation des publics et la prévision du risque.
  • Maîtriser les éclosions au stade initial, grâce notamment à la mobilisation préventive des moyens et à leur pré-positionnement dans les massifs.
  • Limiter les développements catastrophiques pour assurer la sécurité des personnes et des biens.
  • Réhabiliter les espaces incendiés.

Gestes et conduite à tenir

Des réflexes sûrs et adaptés peuvent vous éviter erreurs, surprises et drames au passage de l’incendie…

  • Stress. Tous les témoignages le confirment. Le feu arrive souvent plus vite qu’on ne le croit. Il génère alors peurs et angoisses quand il ne provoque pas des crises de panique. Garder votre calme sera plus facile si vous avez bien anticipé la situation : n’hésitez pas à simuler avec votre famille l’arrivée d’un feu en répétant les gestes à effectuer.
  • Auto-protection. Bien préparés, votre maison et ses abords sont le plus sûr moyen pour assurer la sécurité de vos proches.
  • Lutte. N’oubliez pas qu’en cas de gros incendie, les sapeurs pompiers ne peuvent défendre chaque maison, et qu’il est possible que vous soyez seuls lors du passage du feu.
  • Confiné ou évacué. Si votre propriété n’est pas conforme aux règles et prescriptions du chapitre précédent, vous devrez évacuer votre habitation bien à l’avance sans gêner les opérations de lutte et en n'emportant que le strict minimum. Si votre propriété est débroussaillée réglementairement, vous pouvez vous confiner à l'intérieur de votre habitation. Dans tous les cas, suivez les instructions données par les personnes habilitées (gendarmerie, police, pompiers).

Confinement ou évacuation L’expérience prouve que les victimes se comptent le plus souvent parmi les personnes surprises par le feu lors de leur déplacement. Lors d'un incendie, pour vous et vos proches, votre construction traditionnelle dont les abords sont correctement débroussaillés reste votre meilleure protection. Le confinement doit donc rester la règle et l’évacuation devenir l’exception.

Une demi-heure avant le feu, préparez-vous !

Il ne vous reste que très peu de temps pour agir

  • Ne vous approchez pas du feu, vous avez mieux à faire !
  • Ouvrez votre portail pour faciliter l’accès des secours, même si vous évacuez la maison.
  • Rentrez ensuite au moins un tuyau d’arrosage. Il vous sera utile après. Mettez également motopompe et tuyaux à l'abri du feu.
  • Fermez les bouteilles de gaz et rentrez-les dans le bâtiment ou plongez-les dans votre piscine.
  • Garez les voitures, vitres fermées, contre les façades opposées à la direction d’où vient le feu.
  • Mettez à l’abri les mobiliers de jardin et les autres équipements combustibles.
  • Arrosez les façades des bâtiments avant l’arrivée du feu. Attention, ne consommez pas toute votre eau car elle vous sera précieuse après le passage de flammes. L’arrosage préventif des végétaux n’est pas nécessaire car il n’a pas d’impact sur la résistance au feu des plantes, et vide vos réserves d’eau.

Ne jamais décider de partir au dernier moment.
Vous pouvez vous retrouver au coeur de l’incendie sans aucune protection.

Le feu arrive chez vous

Retenez que le feu passe en général très vite – moins de 10 minutes (20 à 50 m à la minute).
Appliquez avec calme et méthode ces recommandations essentielles :

  • Habillez-vous avec des vêtements en coton (les synthétiques brûlent sous l’effet de la chaleur).
  • Portez des gants et des chaussures en cuir, foulard et lunettes enveloppantes.
  • Portez un linge humide sur le nez pour vous protéger des fumées.

A l'intérieur protégez les personnes :

  • Rassemblez toutes les personnes (et vos animaux) et rentrez dans un bâtiment en dur.
  • Fermez toutes les ouvertures (portes et fenêtres) et calfeutrez-les avec des linges mouillés pour éviter les appels d’air et l’entrée de fumées. Fermez en plus les volets, pour protéger les vitres du rayonnement de chaleur.
  • Bouchez les appels d’air (ventilation, trappe de cheminée) car la fumée arrive avant le feu.
  • Arrêtez les systèmes de ventilation électrique (VMC).
  • Prévoyez une lampe de poche ou des bougies car l’électricité peut être coupée.
  • Surveillez les vitres non protégées par des volets (fenestrons, etc.) afin de pouvoir agir rapidement sur les particules enflammées entrant dans la maison si les vitres venaient à céder sous l'effet de la chaleur.
  • Surveillez l’évolution de la situation à l’extérieur.

Fumées et flammes L’arrivée du feu est précédée de fumées, de retombées de cendres ou de particules incandescentes. L’arrivée des flammes est quant à elle annoncée par une chaleur extrême et une fumée dense.

Ne vous approchez jamais du feu

À l'avant du front de feu, les flammes émettent de fortes chaleurs (rayonnement thermique) qui peuvent rapidement atteindre des valeurs dangereuses :
À 35 m, 0,5 Watt/cm2 et 5 W/cm2 à 5 m, la température est déjà à plus de 60 °C. Le seuil de la douleur est de 0,2 W/cm2 si vous n'êtes pas protégé par une tenue spéciale comme celle des sapeurs pompiers. Le seuil conduisant au décès est de 0,7 W durant 1 à 2 minutes.

haut de page