Brûlage de végétaux

Peut-on brûler des résidus végétaux dans un jardin ?

La règlementation interdit le brûlage des résidus de végétaux par les particuliers. Les tontes de pelouses, les feuilles mortes ou les produits de la taille sont considérées comme des déchets verts, qui, comme les épluchures ou les autres déchets ménagés sont interdits à l’incinération à l’air libre*.

Ces déchets verts doivent être envoyés en déchetterie ou être traité par compostage.
Des arrétés préfectoraux précisent dans chaque département les conditions et les interdictions d’emploi du feu.

*Circulaire du 18 novembre 2011 relative à l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts

Des dérogations ?

Les arrêtés préfectoraux peuvent préciser quelques dérogations portant notamment sur les résidus et produits du débroussaillement et de la taille de cultures agricoles.

Des périodes dites « vertes » peuvent autoriser le brûlage certains mois de l’année en respectant des horaires définis généralement en milieu de journée. Ces dérogations sont cependant caduques lors d’épisodes de pics de pollution et de dépassement des seuils d’alerte. Les résidus végétaux à incinérer doivent être impérativement secs et les foyers doivent respecter un certains nombre de prescriptions : pas de vent supérieur à 20 km/h, arrivée ou réserve d’eau à proximité Les tas de végétaux à incinérer doit être de faible dimension.

Des sanctions ?

Brûler ses déchets verts dans son jardin peut être puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 450€.

Pourquoi cette interdiction ?

Nuisances pour les voisins, odeurs et fumées désagréables, le brûlage des déchets verts libère dans l’atmosphère des polluants toxiques et des particules fines.
Ces brûlages peuvent être à l’origine de départ de feu dans le jardin, qui peut s’étendre à la forêt selon les situations de l’habitat et de la forêt.

Comment se débarrasser des déchets verts ?

On estime à 160 kilos par personne et par an la quantité moyenne produite dans les jardins en France. Le moyen le plus utile pour les valoriser sans avoir à les brûler est le compostage ou la dépose en centre d’apports volontaires ou déchetterie.

haut de page